Le parc planeur

Le parc planeur de l'aéroclub se veut homogène. Tout plastique, il est composé d'aéronefs de début, pour les élèves ou les jeunes pilotes, de planeurs d'entraînement pour les pilotes plus expérimentés et enfin de planeurs de performances.

mat HHCentrair SNC-34 "Alliance 34" F-CIHH. L'Alliance 34 et un planeur biplace de 15m d'envergure. Si ses performances sont modestes (35 de finesse), son homogénéité et sa facilité aux commandes, sa maniabilité et sa démonstrativité, en font le planeur école par excellence.
mat YCGrob G103 "Twin II" F-CFYC. On ne présente plus le Twin II. Conçu comme un appareil d’entrainement et de performance, capable de manœuvres acrobatiques simples (aujourd’hui interdites), cet appareil de 18,5m d'envergure a été fabriqué à plus de 550 exemplaires. Il est présent dans un très grand nombre d'associations de vol à voile.
 
Solide, spacieux et confortable, le Twin II est une machine un peu plus lourde aux commandes que l'Alliance 34. Mais ses performances supérieures, en ascendance comme en transition en font un planeur très apprécié, aussi bien pour l’école que pour les vols de découverte.
 
Le Twin II est un peu le grand frère de l'Astir Jeans ce qui rend très facile, pour le pilote débutant formé sur cet appareil, la transition du planeur biplace vers le monoplace.
mat JDSchempp-Hirth Janus C F-CYJD. Fabriqué à plus de 300 exemplaires, le Janus a été pendant deux décennies "Le" planeur biplace de performance. Aujourd'hui supplanté dans les associations par la dernière génération des biplaces standards de type Duo Discus ou DG 1000, le Janus n'en demeure pas moins la machine de référence pour le vol en montagne.
 
Le Janus C est la dernière évolution. Ses ailes carbone à volets de courbure et ses 20m d'envergure en font une machine à la fois très efficace en ascendance et très rapide en transition. Homogène aux commandes, confortable et facile à piloter le Janus C est la machine idéale pour les grands vols sur le massif.
mat ARGrob G102 "Astir CS" F-CZAR. Construit à plus de 1200 exemplaires, l’Astir CS (et ses variantes) est le premier monoplace de bon nombre de pilote de planeurs, depuis les années 80. Solide, facile à piloter, ce monoplace de 15m d’envergure aux performances correctes (35 de finesse) permet à l’élève formé sur Twin de se retrouver aux commandes d’une machine en beaucoup de point semblable à celle avec laquelle il a effectué son premier vol solo, l’agilité en plus.
mat EPCentrair C101 Pégase F-CGEP. De fabrication française, le Pégase est un planeur monoplace de classe standard très utilisé dans les clubs. Ses qualités de vols (simplicité de pilotage, performance -près de 40 de finesse-, sécurité) ne sont plus plus à démontrer. Elles font l'unanimité des pilotes, du débutant au pilote confirmé.
mat DGGlaser-Dirks DG-300 F-CLEAO. Dernier appareil à avoir rejoint la flotte de l'aéroclub, le DG-300 est un planeur standard de 15m d'envergure aux performances légèrement supérieures à celles du Pegase. La version à winglets dont nous disposons a une finesse de 42 points. Ces appendices en font un bon grimpeur très stable en ascendance.
 
Il est doté d'un cockpit confortable et ergonomique, caractéristique des planeurs DG, reconnaissable a sa longue verrière qui permet aux pieds d'être chauffés par lumière du soleil (très appréciable en hiver) et offrant une vue superbe sur l’extérieur.
mat ZDRolladen-Schneider LS6-18w F-CGZD. Vaisseau amiral de notre flotte le LS6-18w est un planeur racé. Les 18m d'envergure de ses ailes fines à winglets et volets de courbure en font, avec 48 de finesse, une machine extrèmement performante. Un bémol : son fuselage étroit est mal adpté au grand garbarits.
mat CCScheibe SF 25E "Super Falke" F-CHCC. Cet appareil rustique, au coût d’exploitation modéré, est parfaitement adapté à l’enseignement du pilotage. Il est doté d’une cabine de pilotage biplace côte à côte et fonctionne au SP95.

Son moteur Limbach de 80CV, son hélice Hoffman à deux pas et mise en drapeau, ses 18m d’envergure et ses aérofreins d’extrados en font une machine sûre, agréable et facile à piloter.

Il permet de voler même quand les conditions ne se prêtent pas au vol à voile proprement dit. C’est un outil éducatif et pédagogique idéal tant pour les tout premiers pas des élèves pilotes que pour un enseignement plus avancé.

Les moyens de lancement

Selon les besoins nous utilisons le remorquage ou le treuillage avec une préférence pour ce dernier.
mat IMRobin DR400 180R F-HKZZ. Notre avion est la déclinaison adaptée au remorquage de planeurs du célèbre avion présent dans la quasi-totalité des aéroclubs français. Construit en bois et toile, équipé d'une hélice petit pas et d'un moteur de 180CV rendu moins bruyant grace à un silcencieux d'échappement spécifique, il offre les performances requises pour décoller en sécurité un planeur biplace sur notre piste en herbe relativement courte. Ses qualités voilières reconnues le rendent particulièrement efficace dans l'exercice du remorquage ce qui permet d'en minimiser la durée et le coût.
 
Si sa configuration réduit sa capacité au voyage, ses 4 places et sa large verrière en font un appareil parfaitement adapté aux vols d'initiation au dessus du massif, sa seconde utilisation dans notre club.
mat treuilSkylaunch 2 evolution. L’association a opté pour un treuil thermique de marque Skylaunch fonctionnant au SP95. Compact et léger, son moteur de 350CV entraine deux tambours sur lesquels s’enroulent 800m de câble nylon. Selon les conditions de vent, il propulse un planeur biplace à une hauteur variant de 300m à 400m sol.
 
Ses automatisme permettent à une personne seule de dérouler le câble à une vitesse d'environ 40Kmh, ce qui offre une bonne cadence de décollage.