A la découverte des faces Sud

Le récit de Cyril après son premier stage à Jaca
jaca_04"Départ de Toulouse le samedi en début d’après midi. Après avoir récupère Cesar, nous mettons les voiles vers le sud en direction de Jaca. Malgré les prévisions de Bison Futé annonçant une journée “noire", nous cheminons tranquillement et sans encombre a travers les Pyrenees jusqu’à la frontière espagnole où nous passons d’un paysage de pâturage verdoyant a un versant plus aride. Grace a l’hospitalité espagnole et un appel de phare amical, nous évitons un contrôle de vitesse au milieu de la sierra, non loin du champs de Javierre (pour les inities).
Traversée de Jaca avant d’arriver a l’aérodrome de Santa Cilia perche sur un plateau a proximité du village. Nous repérons rapidement les planeurs du club, à terre, et en nous rapprochant du camping car de Noël, nous le retrouvons assis confortablement dans son siège contemplant les montagnes tout en écoutant un air de musique classique. Sous ses airs apaisés et amplis de sagesse, Noël M. était en fait en train de pester contre les dieux de l’aérologie qui le privait d’un jour de vol. Le soir, Noël et François nous embarquent à Jaca pour nous faire découvrir cette ville pleine de surprises et bondée en cette période estivale.
 
jaca_03Le lendemain, Noël B. et Brigitte arrivent en milieu de matinée après le briefing météo poussé de Luis. Premier vol de découverte avec Noël B. sur un ASK-21 du club espagnol. Largage sur le premier “escalon” et première ascendance. Nous reconnaissons le coin. Après 1h de vol, nous nous posons sur la “dos siete auxiliar” et un premier atterro sur piste dure… freinage beaucoup plus efficace. Après ce lâché, je repars avec le DG300 pour découvrir par moi-même le secteur local en appliquant les conseils de Noel B. Largage a 1500m au dessus de la première marche dans du +5m/s me permettant de rapidement atteindre les 3000m.
 
Lundi, les prévisions météo annoncent une journée “fumante” idéale pour découvrir la chaine pyrénéenne avec Noël B. et l’ASH25. Nous sommes les premiers a décoller après un champion belge en ASG-29 partit avant midi! Après l’exploitation des premières ascendances dans le premier et second secteur, nous arrivons rapidement à “Las Blancas”. Nous y faisons le plein avant de partir vers l’ouest. Les 3000m étant atteints, nous partons vers le Mont perdu en cheminant sous les premiers cumulus. Plus nous avançons plus les cumulus se matérialisent. Noel en profite pour m’apprendre a reconnaitre les champs/aérodrome de dégagement ansi que le nom de tous les Pics sur notre chemin. Passage par les Posets, Aigues Tortes,… puis point de virage aux antennes de l’Orri et l’Andorre en bout d’aile. Au retour, passage par l’Aneto qui nous permet faire monter jusqu’a 4000m. Nous profitons de cette altitude confortable pour passer par le Vignemalle, le Pic du Midi d’Ossau avant de replonger en finesse sur la vallée de Jaca.
 
Mardi, les prévisions annoncent le passage d’un front froid avec risque d’averses et d’orages. Après le long vol de lundi, ee jour de repos tombe à point nommé.
 
Jaca_03Mercredi, nous faisons toujours face à une situation de Nord avec un vent qui se renforce coté français. Malgré un briefing pessimiste, Noël B. nous remonte le moral en annonçant une possibilité d’onde proche de la ligne de crêtes. Prévision idéale pour un premier lâché en LS6.
Après la prise en main du ZD dans les ascendances sur le premier secteur, je suis Joël en DG300 vers “Las Blancas” et comme annoncé par Noël B. une petite ondulette nous monte à 3200m. Magnifique vol avec une vue superbe sur la mer de nuage cote français qui tente de basculer cote espagnol.
 
Jeudi, vol avec Noël B. sur l’ASH25 en situation de confluence. Noël m’apprend a faire “mes gammes”, le long de la crête depuis le Visaurin jusqu’au Mont perdu.
 
Vendredi,dernier jour du stage et journée annoncée fumante avec cumulus du Mont Perdu jusqu’à l’Andorre. Après une écoute attentive du briefing météo, Noël me conseille sur la préparation du vol avec pour objectif mon premier 300kms. Début de vol laborieux avec des ascendances hachées sur le premier secteur. Je décide d'avancer vers l'Est ce qui me permet d’arriver a “Las Blancas" vers 2500m. La, je fais le plein pour débuter mon vol vers l’ouest. Les conditions sont excellentes avec des varios de 2m/s a 5 m/s. La massif du Mont Perdu est bien matérialisé permettant un cheminement optimal. Après avoir passé le Mont Perdu, cap sur l’Aneto. Les cumulus se dispersent aux fur et à mesure, m’obligeant à revoir ma navigation pour finalement faire demi-tour à la Punta Suelza. A partir de ce moment, je change de stratégie pour assurer 300kms. Je repars en cheminement sur la ligne de crête pour profiter de la confluence afin de tourner au Visaurin et finir par un A/R vers le Mont Perdu. Ayant perdu du temps en début de vol, je dois me résigner à raccourcir la branche vers le Mont Perdu au niveau de la Tendenera et à rentrer en vol de pente le long de la paroi en exploitant au mieux la finesse du LS6. Dernier point de virage à l’Ouest de Santa-Cilia au kilomètre 15 pour allonger le plus possible mon circuit avant de m’intégrer en vente arrière…… mais insuffisant pour les 300kms. Au final je n'aurai fait que 289kms.
 
En conclusion, nous avons rencontré des conditions de vols variées: thermique, ondulette, confluence, pente, vol long… nous permettant de parfaire notre expérience vélivole. Nous avons pu entrevoir les possibilités exceptionnelles que nous offre la chaine des Pyrénées. Ajoutant à cela, l’excellente ambiance qui a régné durant tout le stage et les moments privilégiés partagés avec Noël, Brigitte, Joël, Noël, François et César, c'est la tête pleine de souvenirs extraordinaires que nous reprenons la route vers Luchon après avoir dit au revoir au staff de Santa-Cilia et à l’année prochaine :-)!!!!!"