Souvenirs souvenirs ...

Merci à Lisa qui a exhumé cette pépite.
 
Avec les commentaires de l'organisateur. "Sans nostalgie aucune, j’ai eu la chance à l’époque de faire partie et d’être écouté par une équipe fédérale tournée vers le développement. Quelques points parmi d’autres : doublement du nombre des clubs, création des championnats jeunes avec le DTN de l’époque, construction de planeurs français avec le Pégase et les Marianne, création du CFHN avec l’aide d’un certain vélivole, Michel Rocard, qui vient de disparaître …..
Parmi eux, le Grand Prix de vitesse à Luchon (site inconnu à Paris !!) avait pour objectif de « montrer » des planeurs à un public de non initiés. Cet évènement a été repris par la FAI en le modernisant depuis, mais il n’aura jamais le succès populaire d’ici (plus de 5000 spectateurs en 1988). Aujourd’hui, les temps ont changé, et les hommes aussi. On n’innove plus, on gère, et gare à qui sort de la ligne. Léon Ellissalde, créateur de notre aérodrome me disait souvent « Noel, n’oublie pas que la France s’arrête à Cier (de Luchon !) ». Alors, j’ose croire qu’il nous reste ici encore un (petit) espace de liberté !"  N.B.